crepis facade

Crépis façade

La mise en œuvre du crépis intervient généralement à la fin des travaux de ravalement de façade. Différentes finitions vous seront proposées par le façadier. Il est donc capital de les comprendre en amont afin de ne pas être pris au dépourvu, au risque de sélectionner une solution qui, au final, ne vous plaît pas vraiment.


Crépis : définition

Les crépis englobent les enduits extérieurs, appliqués sur les façades. Il se caractérise par son aspect granuleux hautement décoratif. Disponible en différents coloris, sont choix peut être limité aux exigences du Plan Local d’Urbanisme (PLU).

Il faut néanmoins savoir que le crépis peut aussi désigner des enduits d’intérieur, utilisés à des fins décoratives.

Façade : définition

Le terme façade renvoie à l’enveloppe extérieure de la maison. De ce fait, la façade englobe tous les murs extérieurs et les menuiseries qui y sont intégrées, sans oublier les éventuelles installations à vocation sécuritaire comme les grilles de protection.

La façade peut être présentée comme la carte d’identité d’une construction. En effet, son apparence donne le ton sur le style et l’état de la construction. Elle influence d’ailleurs de nombreuses décisions en cas d’achat et même de location.

Il faut donc comprendre que contrairement à ce que l’on pense généralement, la façade ne se limite pas à la face d’une construction qui accueille l’entrée principale.

Qu’est-ce qu’un ravalement de façade ?

Le ravalement d’une façade consiste en un entretien extrêmement complet impliquant cinq étapes différentes.

Le façadier se rend sur place pour établir un diagnostic préalable. Pour ce faire, il évalue l’état de la façade à travers une inspection visuelle. Le professionnel repère l’ensemble des problèmes flagrants : décollement de la peinture, efflorescences, taches causées par la pollution urbaine, fissures de l’enduit… Un devis est établi, accompagné d’une proposition technique.

La préparation et l’installation du chantier viennent en seconde position. Cette étape commence par les démarches administratives. Une déclaration préalable suffit dans la plupart des cas. Néanmoins, l’obtention d’un permis de construire est nécessaire si le bâtiment est concerné par le plan de sauvegarde et de mise en valeur approuvé dans un site patrimonial remarquable. Il faut également une autorisation avant de démarrer le ravalement de façade d’un monument historique. Ajoutez à cela que les travaux nécessitent la mise en place d’un échafaudage. Si ce dernier empiète sur la voirie, une taxe d’occupation est à prévoir, de même qu’une autorisation d’installation.

Le nettoyage de la façade est une étape importante. Il doit impérativement être réalisé par un façadier professionnel, l’opération étant complexe. Il faut par exemple connaître la technique compatible avec la façade (nettoyage à haute pression, sablage, décapage par aérogommage, etc.). Il est également essentiel de veiller rigoureusement au bon dosage des produits utilisés.

Le nettoyage consiste à débarrasser la façade des salissures et d’éliminer les anciennes finitions comme la peinture. Cependant, il ne doit en aucun cas rayer la surface ni l’abîmer d’une toute autre façon. Si des pathologies ont été masquées par les salissures et revêtements de finition, le nettoyage permet de les mettre en exergue.

Le façadier procède ensuite à la réparation et au traitement de la surface. Les fissures sont rebouchées, les problèmes de capillarité sont résolus et l’ensemble des détériorations fait l’objet d’une intervention minutieuse.

A présent que la façade est techniquement en parfait état, le façadier peut procéder à la dernière étape : les finitions. C’est à ce moment que le crépis est mis en œuvre.

Pourquoi faire un ravalement de façade ?

Le ravalement de façade est une obligation légale encadrée par le Code de construction et de l’habitation. Les travaux qui s’imposent garantissent l’intégrité de la structure afin de réduire considérablement les risques d’accidents que ce soit pour les occupants de la maison ou pour les personnes qui passent aux alentours.

Comme vous l’aurez compris, cet entretien complet offre l’opportunité de traiter les pathologies du bâtiment en profondeur. Au lieu de colmater les fuites de manière superficielle, le façadier se penche minutieusement sur les types de détériorations et leurs origines. De cette manière, les dommages superficiels et/ou structurels sont correctement identifiés, ce qui permet de choisir le traitement adéquat dans un souci de pérennité.

Le ravalement de façade est également une opération qui permet de préserver l’esthétique d’un bien immobilier, voire de lui offrir un cachet supplémentaire. Gardez toujours à l’esprit que la façade est la première chose que l’on voit depuis les rues. Son état témoigne de l’attention que vous accordez au bien et joue un rôle conséquent sur sa valeur.

La législation actuelle impose par ailleurs l’intégration d’une isolation par l’extérieur (ITE) performante lors du ravalement de façade. Votre confort thermique en sera automatiquement amélioré et vous constaterez une baisse de vos factures d’énergie.

Les différents types de finition de crépis façade

Le crépis peut aussi bien être utilisé dans le cadre d’un ravalement de façade qu’en finition d’une nouvelle construction. Les ravalements se faisant tous les 10 ans, il est important d’opter pour une finition qui vous plaira durablement tout en assurant la protection de la construction de manière pérenne.

Crépis façade gratté

La finition grattée permet d’obtenir des motifs plus ou moins uniformes. Le façadier projette d’abord de l’enduit sur la façade. Il repasse ensuite sur la surface fraîchement enduite à l’aide d’une planche à clou. Le crépi est peu rugueux et le rendu est particulièrement esthétique.

En revanche, la technique prend du temps. Par ailleurs, les irrégularités de la surface causées par les motifs ont tendance à retenir les salissures. Il faudra également veiller de près à l’isolation et l’étanchéité des murs afin de préserver la construction contre l’humidité et ses conséquences.

La finition grattée pour le crépis de façade s’accorde parfaitement avec les constructions de style contemporain. Il est en effet possible d’appliquer des enduits de teintes différentes avant de retravailler l’ensemble à la taloche cloutée.

Crépis façade lissé

Cette finition vous conviendra davantage si vous souhaitez un rendu à la texture faiblement marquée. On parle également d’enduit taloché puisque le façadier se sert d’une taloche pour appliquer l’enduit. L’artisan effectue un mouvement circulaire sur la surface. Ce geste va resserrer l’enduit, ce qui optimise ses qualités protectrices.

La mise en œuvre d’un crépis lissé est particulièrement fastidieux, la technique demandant une grande précision. Les délais d’exécution sont donc assez longs, ce qui se répercute sur les coûts à prévoir.

Cependant, il faut savoir que les crépis lissés sont les moins salissants. La surface étant relativement lisse, les salissures ont du mal à adhérer. L’efficacité contre l’humidité est également assurée par cette finition.

Crépis façade écrasé

L’enduit écrasé est plus facile à réaliser. Le façadier projette plusieurs couches. Il se sert ensuite d’une lisseuse pour écraser la dernière couche pendant qu’elle est humide. La technique permet d’obtenir un aspect moiré. Le contraste entre les zones lisses et les parties texturées aboutit sur un résultat à fort potentiel décoratif. En plus d’être facile à réaliser, la finition écrasée est moins coûteuse que les autres. Ajoutez à cela que les délais de mise en œuvre sont plus courts.

Le principal inconvénient de la finition écrasée réside dans sa sensibilité à la poussière et aux salissures en général.

Crépis façade : faites appel à un professionnel

Il est vrai que la réalisation des crépis peut paraître simple si l’on se réfère aux explications. Néanmoins, il existe un fossé conséquent entre la théorie et la pratique. Indépendamment de la méthode choisie, il faut s’équiper des bons outils et maîtriser l’ensemble des gestes techniques.

De plus, il faut respecter les délais de séchage entre les couches et veiller à ce que l’humidité requise soit au rendez-vous lorsque la finition proprement dite est réalisée. Bien entendu, le choix des produits est non négligeable. Sans forcément opter pour les options les plus onéreuses, il est primordial de vérifier la qualité de l’enduit afin d’en assurer la longévité.

La meilleure option sera donc de solliciter une entreprise de ravalement de façade comme techni-murs.com. Elle saura vous orienter sur les finitions adaptées à votre façade et se chargera des travaux dans les règles de l’art. Son intervention garantit également le respect des normes qui s’appliquent.

Gratté, lissé ou écrasé, le choix de la finition sera à la fois motivé par l’aspect esthétique recherché et les performances de la façade en tant qu’enveloppe protectrice de la construction. Faites appel à une équipe professionnelle qui vous accompagnera dans toutes les étapes de votre projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *