carreau ciment pas cher

C’est tendance : le carreau ciment

S’il est de grands retours, celui du carreau de ciment en fait partie. Nouveauté des années 1850, indispensable pendant près d’un siècle, le carreau de ciment n’est plus à la mode après la deuxième guerre, et tombe en désuétude.

Il fait son retour en force dans les années 2000. Désormais, le carreau de ciment, qu’il soit fabriqué de façon artisanale ou industrielle, est partout, de la cuisine à l’entrée, en passant par la salle de bain. Très déco, modernisé par d’innombrables nouveaux motifs, on adore sa facilité d’entretien, et son style toujours authentique.

Qu’est-ce que le carreau ciment ?

Le carreau ciment est un type de carreau de revêtement. A l’origine, il se confectionne de façon exclusivement artisanale, et sans cuisson. Il est fabriqué grâce à la technique de compartimentage du cloisonné, et compressé par une puissante presse hydraulique.
Chaque carreau de ciment est composé de deux couches.

La première, dite couche d’usure, est composée de plusieurs pâtes de poudre de marbre coloré, préparées par l’artisan. Il procède en mélangeant du ciment blanc, de l’eau, de la poudre de marbre blanc, du sable et des pigments. Il utilise ensuite la technique du cloisonné, en coulant ses mélanges colorés dans les compartiments d’un moule en bronze ou en laiton, afin de répartir les couleurs sans bavure. Cette couche colorée, généralement d’une épaisseur de 2 à 5 mm, sera la couche visible du carreau.

La deuxième couche du carreau de ciment, la couche inférieure, c’est le socle. Il est composé d’un mélange de ciment gris et de sable. Sa fonction est d’absorber l’excès d’eau de la couche supérieure du carreau de ciment. Le moule va finir d’être rempli par une ultime couche de mortier gris, qui sert de support à l’ensemble.

L’ensemble est ensuite posé dans une presse hydraulique, qui va comprimer fortement le tout. Puis le carreau est mis à sécher pendant plusieurs semaines, et lavé, avant de pouvoir être commercialisé.
Les carreaux de ciment présentent de nombreux avantages : ils sont beaux, robustes, et faciles d’entretien. Il suffit d’y appliquer un traitement de surface imperméabilisant au départ, puis au quotidien de les laver à l’eau et au savon noir, ou au savon de Marseille. De très nombreux motifs sont disponibles.

En plus, désormais, le carreau de ciment se fabrique aussi de façon industrielle. Il est ainsi, avantage supplémentaire, particulièrement abordable. Composé alors de céramique classique, il reprend l’esthétique des carreaux de ciment, qui a fait tout leur charme. Et son entretien est d’une facilité déconcertante.

Vous êtes séduits ? Retrouvez sur ce site une sélection de carreaux de ciment pas chers : https://www.carrelage-mosaique.fr/fr/31-carreaux-ciment

L’origine du carreau ciment

Les premières références de carreaux de ciment sont françaises et datent des années 1850. Leur inventeur a pour nom Etienne Larmande, entrepreneur de travaux publics, et ils sont d’abord fabriqués en Ardèche. Les diviseurs en bronze sont quant à eux la création d’Auguste Lachave, serrurier ardéchois.

Ils sont présentés pour la première fois à l’exposition universelle de Paris en 1867, par l’entreprise catalane Garret et Rivet. Par la suite, c’est essentiellement en Belgique, dans le Hainaut, qu’ils sont produits.

Durant cette première époque, qui dure jusque dans les années 1950, les carreaux de ciment sont essentiellement utilisés comme revêtement de sol, sur la totalité d’une salle.
Leur point fort est qu’à la différence des carreaux de terre cuite et des tomettes, ils ne réclament pas de cuisson lors de la fabrication. Avec les carreaux de ciment, il est possible d’élaborer des sols décorés, de bonne qualité mais pour un prix très raisonnable.
Pourtant, après la seconde guerre mondiale, le prix de la main d’œuvre a considérablement augmenté, le rendant moins accessible, et le carreau de ciment passe de mode. Ce sera désormais le règne des carreaux de céramique.

Le carreau ciment : le phénomène déco

Les carreaux de ciment sont revenus en force aujourd’hui. Leur style graphique est très tendance. Ils sont désormais utilisés aussi bien sur la totalité du sol d’une entrée, d’une salle à manger, d’une cuisine ou d‘une salle de bain, qu’en touches subtiles pour donner du caractère à une pièce. Ils sont ainsi parfaits pour décorer la crédence d’une cuisine, ou égayer le dessus d’une vasque de salle de bains.

Le mieux est alors de les choisir plutôt légers, de 12 mm d’épaisseur. Pour les sols, des carreaux de ciment de 16 mm d’épaisseur sont parfaits. Après la pose, il faut veiller à faire appliquer un traitement antitaches et anti-salissures une fois par an. Les tâches du quotidien seront nettoyées facilement avec de l’eau chaude, une brosse douce et du savon noir, ou du savon de Marseille.

Les carreaux de ciment sont tout à la fois très tendance et délicieusement vintage. Ils sont à adopter de toute urgence, pour rafraîchir votre intérieur, et lui donner un charme authentique et coloré dont vous ne vous lasserez pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *